Situation météorologique moyenne dans l'Atlantique Nord

Moyenne d'hiver de la pression au niveau de la mer

Les moyennes

L'état du temps change tout le temps. On observe des changements d'une minute à l'autre, d'une journée à l'autre, d'une année à l'autre, d'une décennie à l'autre : le temps change sur une large gamme d'échelles de temps. Cependant ces variations ne sont pas aléatoires. Si à un moment donné la température est de 25°C, elle ne sera pas de -10°C l'instant d'après. On n'observe pas non plus de tempêtes de neige sur la Mediterranée, ou de cyclones sur le pôle. Pour extraire ce qui est stationnaire (c'est-à-dire permanent et stable) dans l'état du temps, océanographes et météorologues ont emprunté la notion de moyenne aux statistiques. Il est possible de faire plusieurs types de moyennes, par exemple la moyenne de tous les mois de janvier, ou la moyenne des mois d'hiver, ou la moyenne de tous les mois dont la température moyenne est inférieure à une valeur donnée, etc. En ce qui concerne l'Oscillation Nord-Atlantique, la moyenne d'hiver de la pression est particulièrement utile parce que c'est par rapport à cette moyenne que cette oscillation est définie.

Sur la carte de pression moyenne hivernale au niveau de la mer dans l'Atlantique Nord, les traits principaux sont :
L'anticyclone de Açores (haute pression marquée en rouge)
La dépression d'Islande (basse pression marquée en violet)
En altitude (approximativement 5000 m), dans la région entre l'anticyclone des Açores et la dépression d'Islande, il souffle un fort vent d'ouest (approximativement 300 km/h) auquel on donne le nom de Courant de Jet (Jet Stream en anglais).

Les anomalies

Pour mettre en évidence les différences entre une situation particulière et la situation moyenne les météorologues construisent ce qu'ils appellent une carte d'anomalies. On peut par exemple s'intéresser à la différence entre la situation moyenne d'hiver et la situation moyenne pendant toute une année. Dans ce cas les anomalies seront données par la différence algébrique entre les valeurs de la moyenne d'hiver et celles de la moyenne annuelle au même endroit. La carte d'anomalie d'hiver met en évidence que l'anticyclone des Açores est une structure des plus permanente puisqu'il n'y a qu'un écart de 3 millibar (mb) entre sa valeur moyenne d'hiver et sa valeur moyenne annuelle. Cependant la région océanique à l'ouest de la côte atlantique française présente pendant l'hiver des pressions nettement plus élevées que sa moyenne annuelle (bulle rouge sur la carte de l'anomalie d'hiver).
Par la suite, les cartes qui seront présentées concernant l'Oscillation Nord-Atlantique seront toujours des anomalies par rapport à la moyenne d'hiver.

 

Anomalie d'hiver de la pression au niveau de la mer

Anomalie d'hiver de la pression au niveau de la mer

 

DépartPrécédentSuivantFinHome
 
Mise à jour : 20/08/01
Ifremer