Pour en savoir plus

En ce qui concerne le climat de la région Euro-Atlantique, le phénomène le plus étudié et documenté est ce qu'on appelle l'oscillation Nord-Atlantique ou NAO (pour North Atlantic Oscillation). Après El Niño, cette configuration de pression est un des modes dominants de la variabilité globale du climat.

Dans une étude pionnière, Walker & Bliss (1932) ont calculé pour un ensemble assez vaste de séries chronologiques météorologiques (disponibles à l'époque), le coefficient de corrélation entre chacunes de ces séries. Ces calculs ont permis de confirmer sur une base plus quantitative l'existence d'une corrélation dans la température de l'air déjà décrite par le missionnaire Hans Egede Saabye et d'établir une corrélation entre la pression aux latitudes tempérées et la pression dans les régions polaires. Cette corrélation dans la pression avait déjà été signalée par Defant (1924). Plus récemment Kutzbach (1970), Wallace & Gutzler (1981), Barnston & Livezey (1987) ont apporté des contributions importantes pour la définition et la compréhension des corrélations cachées derrière le sigle NAO.

Cependant, après plus de 100 ans de recherche scientifique, les mécanismes fondamentaux régissant la variabilité de l'oscillation nord-atlantique demeurent toujours des mystères. Quelques éléments cependant deviennent plus clairs. Par exemple, il s'avère que le lien entre El Niño et NAO est relativement faible. Il apparaît également plus clairement que certains des modèles actuels de climat ont la capacité de faire des prévisions probabilistes de l'index NAO une saison en avance. Mais pourquoi l'indice NAO est-il devenu plus positif au cours des 30 dernières années ? On spécule que ceci peut être un signe du réchauffement global induit par l'activité humaine, ou bien simplement de la variabilité naturelle du climat dans l'océan Atlantique Nord. En tous cas, en raison de son importance climatique, la NAO est source d'un intérêt scientifique intense ...

Références

Defant, A., 1924 : Die Schwankungen der atmospherischen Zirkulation uber dem Nordatlantischen Ozean im 25 jahrigen Zeitraum 1881-1905. Geogr. Ann., 6, 13-41.
Barnston, A. G., et R. E. Livezey, 1987 : Classification, seasonality, and persistence of the low-frequency atmospheric circulation patterns. Monthly Weather Review, 115, 1083-1126.
Hurrell, J. W., 1995 : Decadal trends in the North Atlantic oscillation: Regional temperatures and precipitation. Science, 269, 676-679.
Kutzbach, J. E., 1970 : Large-scale features of monthly mean Northern Hemisphere anomaly maps of sea-level pressure. Mon. Wea. Rev., 98, 708-716.
Walker, G. T., et E. W. Bliss, 1932 : World Weather. Mem. Roy. Meteor. Soc., 4, 53-84.
Wallace, J. M., et D. S. Gutzler, 1981 : Teleconnections in the geopotential height field during the Northern Hemisphere winter. Monthly Weather Review, 109, 784-812.
Wanner, H., 1999 : Le balancier de l'Atlantique nord. La Recherche, 321, 72-.

Liens (langue anglaise)

North Atlantic Oscillation, M. Visbeck, Lamont Doherty Earth Observatory, Université de Columbia, USA
The North Atlantic Oscillation Earth Class, M. Visbeck, Lamont Doherty Earth Observatory, Université de Columbia, USA
The North Atlantic Oscillation Thematic Web Site, D. B. Stephenson, Université de Reading, GB
North Atlantic Oscillation Data, T. Osborn, Climatic Research Unit, GB
The North Atlantic Oscillation, CLIVAR Initial Implementation Plan
North Atlantic Oscillation (NAO) Indices Information, J. Hurrell, National Center for Atmospheric Research, USA

 

DépartPrécédentSuivantFinHome
 
Mise à jour : 20/08/01
Ifremer