Journée noire

Lundi 4 septembre - Quand les fumeurs noirs se dressent dans l'obscurité des profondeurs... (Copyright Ifremer / Campagne Momareto 2006)

 

 

En breton, on dit : "Labour zul, labour nul" *. Ce dicton s'est vérifié hier.

Tout commence par le module d'observation biologique Tempo qui ne répond plus. Puis les incidents se multiplient : une durite hydraulique du portique lâche sur le pont arrière, le chariot de Victor se coince, et pour finir, une pièce du treuil grand fond se casse, laissant le robot entre deux eaux. Tout ça sous une série de grains !

L'équipe des machines se mobilise toute la journée et une partie de la nuit. A 3 heures du matin, ils en viennent à bout. Ouf, dimanche est enfin terminé !

Une heure plus tard, Victor rejoint le fond. Tempo répond et est activé pour un an. Les manips s'enchaînent. La plongée se poursuivra encore toute la journée avant notre départ pour Horta.
En espérant que la météo ne se dégrade pas davantage...

* : travail du dimanche, travail nul

 

Portfolio

Perché sur Victor, Luc jette un regard vers le ciel : ça ne s'annonce pas très bien... Les conditions météo ne sont pas favorables aujourd'hui aux manœuvres sur le pont
Fixée à Tempo, la canule de Chemini mesurera des concentrations en fer pendant un an Les projecteurs de Tempo s'éteindront bientôt sur la campagne Momareto