Pour une poignée de gouttes d'eau...

Jeudi 10 août - Le Victor 6000 sur le pont arrière du Pourquoi pas ? (copyright Ifremer / Campagne Momareto 2006 / Daniel Desbruyères)

 

Victor 6000 sur le pont arrière du Pourquoi pas ?

 

La plongée avait bien débuté et les résultats étaient époustouflants !…

Malheureusement, vers 23 h, notre enthousiasme s'est momentanément effondré. Nous ne recevions plus de données bathymétriques de Victor 6000. Quelques gouttes d'eau malicieuses se sont infiltrées dans un câble d'alimentation, endommageant définitivement le connecteur et nous privant des données tant attendues.
En contrepartie, nous avons gagné quelques heures de sommeil !

Réunion d'urgence dans le PC scientifique : Alain, responsable de l'équipe Victor 6000, nous assure que la réparation peut être effectuée dans la nuit. Forts de cette information, nous envisageons une seconde plongée de 24 heures dès le lendemain matin, avec des objectifs adaptés.

Réveil au son de Victor 6000 qui s'apprête à plonger comme prévu, au petit matin...

 

Portfolio

Vue sur le Pourquoi pas ?, en attente à quelques encablures du deuxième navire sur zone, L'Atalante Valérie Ballu, chef de mission de la campagne Graviluck, en pleine discussion avec Jozée Sarrazin et Pierre-Marie Sarradin, chefs de la mission Momareto
L'équipe du Victor 6000 regarde le robot télé-opéré descendre au fond de l'océan, à plus de 1600 m de profondeur L'activité bourdonnante de la plage arrière du bateau laisse de temps à autre la place à un petit moment de contemplation de l'océan Atlantique...