Dans les entrailles du Pourquoi pas ?

Mardi 15 août - Vérification des deux moteurs diesel par Matthieu (Copyright Ifremer / Campagne Momareto 2006 / Daniel Desbruyères)

 

Dans les entrailles du Pourquoi pas ?

 

Hier, les mécaniciens du bord nous ont entraîné dans leur univers. Sise au niveau des deux ponts inférieurs du Pourquoi pas ?, la "salle des machines" est en fait un inextricable labyrinthe.

Les propulseurs d'étrave, les arbres d'hélice et les moteurs occupent à eux seuls la moitié de la surface du navire.

Pas uniquement dédié à la propulsion, le fond de cale est en fait le centre névralgique du bateau. Production d'eau douce, traitement des eaux usées, climatisation, usinage de pièces, circuit de lutte contre l'incendie, transformation du courant électrique, treuils grand fond, les étages inférieurs bourdonnent d'activités. Les lignes épurées, les faisceaux de câbles et l'harmonie des pièces en mouvement donnent aux entrailles du bateau une beauté surréaliste.

Dans ce dédale "touffide et noiseux" s'anime une équipe étonnante ! Trois officiers mécaniciens, un maître machines, un ouvrier mécanicien, un nettoyeur, deux électriciens et… un raton-laveur. Il en faut du monde pour entretenir la bête rugissante du Pourquoi pas ? !

 

Portfolio "Spécial Salle des machines"