Tout en mesures

Mercredi 30 août - Déposé près d'un champ de modioles, le débitmètre fait ses premiers pas (Copyright Ifremer / Campagne Momareto 2006)

 

 

Accueil en douceur : une chimère défile de nouveau devant les écrans. La distraction est de courte durée, car la plongée de cette nuit est dédiée à la mesure.

Mesures de débit, de température, de fer et de sulfure, et acquisitions d'imageries vidéo et acoustique, Victor a du pain sur la planche !

Les prototypes Chemini et Pepito travaillent en chœur. Depuis le début de la campagne, ils ont accumulé une vingtaine d'heures de mesures et de prélèvements. Alors que Chemini mesure les concentrations de fer et de sulfure dans l'habitat des moules, Pepito prélève de l'eau pour en connaître les concentrations en métaux.

Pendant ce temps-là, le "Flo" a réalisé sa grande première ! Ce débitmètre redouble d'astuces avec deux méthodes d'estimation du débit : une méthode visuelle qui permet d'estimer la vitesse des particules dans un cylindre gradué, et une méthode physique qui utilise les variations de température pour estimer le débit des émissions hydrothermales. Toutes ces manipulations sont destinées à enrichir nos connaissances sur le milieu de vie de la faune.

Le nombre de plongée s'amenuise, mais le travail qui reste est titanesque. Ça va chauffer pour Victor !

 

Portfolio

Ça chauffe à 1600 mètres de profondeur pour l'instrumentation ! Le bras de Victor est télé-manipulé depuis la surface par l'équipe du robot
Les prélèvements classiques de faune sont effectués quotidiennement L'étrange chimère se rapproche de nos caméras de jour en jour...