Didier Jollivet

Station Biologique de Roscoff (France)
Équipe "Évolution et Génétique des Populations Marines" (Roscoff)

Son métier

Généticien des populations.

 

Son travail à bord

Étude de plusieurs espèces hydrothermales pour mieux connaître la régulation de certains gènes associés aux protéines de stress.

Son parcours professionnel

Docteur en Océanographie Biologique à l'UBO, Didier a effectué sa thèse à l'Ifremer sur l'évolution spatio-temporelle des communautés hydrothermales profondes de la dorsale Est Pacifique.
Durant cette thèse soutenue en 1993, il s'est progressivement spécialisé dans la génétique des populations. Après un séjour postdoctoral de 3 années au MBA (Plymouth), où il s'est formé à toutes les techniques actuelles de la biologie moléculaire, il a été recruté en 1996 au CNRS dans l'équipe d'Écophysiologie de la Station Biologique de Roscoff pour poursuivre ses travaux sur l'étude des flux de gènes en milieu instable et fragmenté.
De 1989 à 2006, Didier a participé à de nombreuses campagnes océanographiques toutes dédiées aux sources hydrothermales et a été le chef de mission de la campagne Biospeedo 2004. Il a effectué 5 plongées en bathyscaphe à plus de 1500 m. Didier se consacre actuellement à l'évolution moléculaire de certains gènes impliqués dans l'adaptation à la température et à l'anoxie. Il est actuellement fortement impliqué dans le projet de séquençage du génome d'Alvinella pompejana au Génoscope et conduit des travaux sur l'utilisation de puces à ADN dédiées à plusieurs espèces hydrothermales (modiole, gastéropodes et annélides), dans le but de mieux connaître la régulation de certains gènes associés aux protéines de stress.

 

Ses passions

Le dessin et notamment la bande dessinée, le volley et l'aquariophilie.

 

Ce qu'il emmène à bord...

Des bouquins de science-fiction pour voyager sous d'autres cieux !

 

 
      Outils

 

      Mise à jour
21/06/2007

Ifremer © 2006