Connaître et comprendre

Periscop

Periscop

La faune qui vit dans les écosystèmes océaniques profonds est soumise à une pression hydrostatique qui équivaut à 1 bar tous les 10 mètres (1 bar = 1 kg/cm2).
Quand ils remontent de 2000 mètres de profondeur, les organismes subissent une décompression de plus de 200 bars, qui leur est souvent fatale. L'effet de cette décompression nuit à notre compréhension de leur comportement et de leur physiologie dans leur milieu naturel. C'est pourquoi plusieurs équipes développent des aquariums qui permettent la recompression des organismes une fois à la surface.

Periscop (Projet d'Enceinte de Récupération Isobare Servant à la Collecte d'Organismes Profonds), prototype développé en 2006, permet de conserver la pression durant la remontée de la faune.

Comment ça marche ?

Les organismes sont prélevés dans un petit cylindre de 10 centimètres de diamètre, connecté à l'embout de l'aspirateur à faune de Victor. Ce cylindre a été tendrement surnommé "Periscopette" !
Periscopette est alors insérée dans Periscop, une enceinte en inox conçue pour conserver la pression intérieure jusqu'à 300 bars. Victor ferme alors cette enceinte avec une vanne à boisseau sphérique. L'ascenseur transporte alors Periscop vers la surface.

 

Aisics

Aisics est un colonisateur microbien instrumenté. Placé dans une cheminée hydrothermale de haute température, il sert de substrat aux bactéries hyperthermophiles qui vivent dans les fluides chauds. Une sonde recueille la température dans l'enceinte et un mini-Pepito prélève des échantillons d'eau, ce qui permet de connaître l'évolution de l'habitat des microbes au cours du temps.

Comment ça marche ?

Aisics est totalement autonome. Une fois déposé dans l'orifice d'une cheminée, il démarre un cycle de prélèvement d'eau à intervalles définis à l’avance par le chercheur. Il peut rester ainsi déployé pour quelques jours jusqu'à ce que le submersible vienne le récupérer. L'enceinte colonisée par les microbes est alors déposée dans une seconde enceinte de protection stérile et remontée à la surface pour être analysée.

 

Deseares

Deseares (DEep-SEA RESpirometer) est un système de trois chambres pressurisées que l'on peut assimiler à des aquariums permettant de conserver la faune abyssale. Ces aquariums résistent à une pression de 600 bars, pression existante à une profondeur de 6000 mètres et à une température de 100°C. Ces aquariums, couplés à un système de mélange qui mixe de l'eau de mer avec différents gaz, baptisé Syrene, permettent de recréer à bord du Pourquoi pas ? les conditions physico-chimiques existantes au niveau des sources hydrothermales.

Comment ça marche ?

Il est constitué d'une enceinte métallique réfrigérée d'un litre qui contiendra différentes espèces de macrofaunes hydrothermales. Sur cette enceinte arrive, via une pompe haute pression, de l'eau de mer comprimée. Un déverseur pouvant être assimilé à une soupape permet de régler la pression désirée et d'effectuer des prélèvements d'eau. Deux aquariums permettent d'expérimenter, le troisième reste vide (témoin). La différence entre un aquarium contenant de la faune et un aquarium témoin permet, notamment, d'étudier le métabolisme respiratoire des animaux des profondeurs à bord du navire comme s'ils se trouvaient dans leur habitat naturel.