Et ça repart...


Les capteurs de géophysique sur le fond. Photo Victor6000

Après avoir rapidement retrouvé les deux instruments déployés la veille depuis la surface, Victor a procédé à leur installation. Cette opération a été rondement menée grâce aux techniques de positionnement utilisées à bord : le câble grand fond était équipé d’une balise acoustique qui a permis de suivre la position de la station et des instruments jusqu’à leur largage près du fond. Les deux capteurs de géophysique ont ensuite été branchés à la station de communication par des connecteurs sous-marins spécialement développés pour les observatoires fond de mer.

Le changement du module scientifique de Victor a marqué l’après-midi. Victor est constitué d’un véhicule rassemblant toutes les capacités de propulsion, navigation, manipulation et imagerie dans sa partie supérieure. Le module scientifique est amovible et occupe la partie inférieure. Nous avons aujourd’hui échangé le module de prélèvement contre le module de mesures en route en vue de l’exploration de la zone Menez Hom lors de la prochaine plongée. Cette exploration débute cette nuit par une opération de dragage.





La station de communication SeaMon Ouest. Photo Victor6000




Quelques crevettes Rimicaris exoculata ont été prélevées sur la cheminée Y3. Photo Victor6000




Récupération de la flottabilité utilisée pour le mouillage des capteurs géophysiques. Photo Céline Rommevaux-Jestin (IPGP/CNRS)




Gérard répare une vanne sur un analyseur chimique in situ. Photo Romuald Daniel (IPGP/CNRS)




Changement du module Victor. Photo Céline Rommevaux-Jestin (IPGP/CNRS)