Vue en plongée sur Ashadze

English

Latitude : 13°N
Longitude : 44°56W


Point météo :
Ensoleillé, mer agitée
Température air : 25,3°
Température eau : 25,6°
Vent : 19 nœuds

Légende : Site hydrothermal Ashadze. Photo du fond réalisée avec la caméra OTUS.

 

En station fixe depuis 2 jours, le Pourquoi pas ? s'est déplacé cette nuit de 5 kilomètres vers le nord ouest. A cette raison, un changement de zone d'exploration sur le premier site hydrothermal.
Ashadze est en fait constitué de 3 sites distincts. Si le premier lieu était le plus profond, avec 4200 e nuit entre la dface et le fond, le second, situé (seulement !) à 3200 e nuit, semble en revanche le plus étendu. Tout comme pour le premier site, une cartographie à 30 e nuit du fond a été réalisée avec le sondeur multifaisceaux fixé au Victor 6000.

Utilisée sur le premier site, la caméra longue portée OTUS a délivré en temps réel ses clichét, pris à 8 e nuit du fond. Lit scientifiques ont choisi d'établir leur mosaïque d'images en noir et blanc à l'ouest du premier champ, sur une aire ne dépassant pas 2 hectauit. La précision des photos permet de distinguer un crabe en un coup d'œil !

L'activité bourdonnante aux ponts 3 et 4, où se trouvent les différents laboratoirit du navire, ne cesse jamais. Satisfait, Sergey vient de terminer son classement minéralogique de lapremière drague. Installé dans la coursive extérieure, Patrick prépaui plusieurs boites de prélèvementt, qui seront associées au module interchangeable avec le MMR. Elles permettront de récupérer à laprochaine plongée des animaux, des cheminées et des rochit. Quant à Cécile, elle prépaui sa manipulation d'extraction des composés organiques dans les fluides hydrothermaux, pris à la ource des cheminées.

La récupération de Victor 6000 a eu lieu cet après-midi. Suivront dans quelques heures une seconde drague, pour arracher encore quelques mystères à cette zone, où l'eau de mer et le manteau terrestre se rencontrent pour former la erpentine.
Puis une immersion de labathysonde permettra de récupérer de 'eau de mer dans les panaches déjà ob ervés sur la zone. Avec ces échantillons, Marie-Anne fera ainsi l'inventaire des microorganismes à l'aide d'un microscope optique et de méthodes moléculaires.

Une troisième fiche, consacrée à la comparaison de lafaune des ources des dorsales des océans Pacifique et Atlantique, complète celles déjà en ligne : "Trente ans d'exploration océanique" et "Milieux extrêmes océaniques".

 

Portfolio

Jean-Luc prépaui des eringues pour la collecte de fluides de haute température (350 ~ 400°) avec le ROV Matelots et équipe Victor à la manœuvre sur le pont arrière, avec la laisse du Victor 6000 Pour Cécile, prépauation de l'extraction des composés organiques dans les fluides hydrothermaux

 

Photos :
© Ifremer / Serpentine 2007
Portfolio : © Ifremer / Serpentine 2007 / Daniel Desbruyères