English

Latitude : 13°N
Longitude : 44°56W


Point météo :
Ensoleillé, mer agitée
Température air : 24,6°
Température eau : 25,5°
Vent : 20 nœuds

Légende : manœuvres nocturnes sur le pont arrière du Pourquoi pas ?

 

Il n'y a pas d'heure pour draguer. Vers deux heures du matin, les seuls feux visibles au loin étant ceux du Professor Logachev, une drague est partie se crocheter sur quelques 700 mètres sur le fond, 4100 mètres plus bas. On attendait des sulfures, on a eu des péridotites. Le poids total de roches remontées à la surface avoisinerait, à l'œil, la demi tonne… A elle seule, posée contre le bastingage de la coursive extérieure, une belle péridotite semblait peser à la volée ses 200 bons kilos !

Dans la matinée, un nouvel essai de carottage a été effectué. Pour enfoncer un tuyau de 3 mètres de long et d'une vingtaine de centimètres de large, à plus de 4000 mètres de profondeur, un lest de 2 tonnes lui a été adjoint afin d'effectuer la descente ensemble. Hélas, cette technique peut être aléatoire, et le résultat n'a pas été à la hauteur de la profondeur.
Dernière opération scientifique sur Ashadze : de nouveaux profils magnétiques ont été réalisés d'est en ouest, afin de mesurer les anomalies magnétiques de la zone.

Au même moment, une réunion consacrée au bilan des premières plongées et des échantillonnages avec un submersible sur le site hydrothermal le plus profond du monde, a eu lieu en salle de conférence. Les présentations et les données resteront confidentielles pour des raisons de publications futures, mais le bilan des opérations est positif avec 4 plongées, 147 heures d'exploration sous-marine, 67 kilomètres de promenade pour Victor 6000

Il sera alors temps cette nuit pour le Pourquoi pas ? de quitter le site hydrothermal Ashadze, ainsi que ses mille et une merveilles.
Prochaine étape : Logatchev (site éponyme du navire que nous allons quitter), à 107 miles plus au nord. Arrivée demain matin sur zone.

Logatchev, nous voilà !

 

* : Au revoir, Ashadze !

 

Portfolio

Noël, le bosco, dirige les manœuvres sur le pont Laurent, Second cuisinier, aux fourneaux ! Sergey, du VNIIOkeangeologia, observant le Professor Logachev

 

Photos : © Ifremer / Serpentine 2007 / Daniel Desbruyères