Logatchev, escale internationale

English


Latitude : 14°45N
Longitude : 44°58W


Point météo :
Temps couvert, mer agitée
Température air : 23,2°
Température eau : 25,2°
Vent : 20 nœuds

Légende : Mise à l'eau d'une rosette bathysonde

 

Troisième dimanche à bord du Pourquoi pas ?. Les mines sont un peu fatiguées, mais le survol du site Logatchev avec le sondeur multifaisceaux du module de mesures en route de Victor 6000 laisse un peu de répit à l'équipe scientifique.
Comme sur Ashadze, le ROV va quadriller pendant 48 heures une zone prédéfinie, à des hauteurs de 50 puis 20 mètres au-dessus du fond. Avec la caméra OTUS, des clichés seront pris à 8 mètres avant une première exploration prévue demain.

Contrairement aux sites hydrothermaux Ashadze et Krasnov, Logatchev a déjà été maintes fois visité. Par les allemands avec le ROV Quest, par les américains avec le sous-marin habité Alvin, par les russes et par les français aussi, avec le Nautile.

Il était d'ailleurs question de toutes ces plongées cet après-midi, lors de la réunion de préparation de celles des jours à venir. Andrey, biologiste de l'Institut d'océanologie P.P. Shirshov de Moscou, y a présenté un panel de la faune hydrothermale associée au site Logatchev.
Où l'on apprend qu'il s'agit du seul site hydrothermal actuellement connu sur la ride médio-atlantique où on trouve des populations de clams, plutôt typiques des communautés hydrothermales de l'océan Pacifique. Et où les fumeurs portent des noms féminins : Irina, Anya…

Avant que Victor 6000 ne se mette à table à la prochaine plongée et ramène des échantillons pour tout le monde, c'était repas amélioré aujourd'hui midi pour les 75 personnes toujours à bord.
Le menu ? Terrine de crabe, gambas flambées, bœuf strogonoff et gratin dauphinois, tarte bounty avec sa crème anglaise à la menthe…

 

Portfolio

Patrick et Dominique semblent se poser quelques questions... Gérard, prêt pour la mise à l'eau du Victor 6000 Le chef de mission et votre serviteur pour ce site web... !

 

Photos : © Ifremer / Serpentine 2007 / Daniel Desbruyères