Dernière plongée de Serpentine

English


Latitude : 16°38N
Longitude : 46°28W


Point météo :
Temps couvert, mer agitée
Température air : 22,4°
Température eau : 25,3°
Vent : 9 nœuds

Légende : stalactites d'atacamite sur le site Krasnov

 

On avait fini par l'oublier. La pluie s'est invitée en ce début de semaine. Cette petite bruine matinale n'était pas bien méchante, elle est vite tombée à l'eau.
La plongée d'hier étant un succès géologique, mais une petite déception pour ceux qui auraient aimé croire en une hypothétique activité hydrothermale, Victor 6000 avait été remonté dès le début de l'après-midi pour un changement de configuration de module.

Profitant de ce temps libre, un dragage a été mis en œuvre pour ramener à bord une belle pelletée de sulfures. Mais ce sont des basaltes qui se sont présentés à deux heures du matin sur le pont arrière… Les géologues étaient évidemment déçus. Ce n'est que partie remise, ils auront une deuxième chance au grattage mercredi soir !

Pendant que l'équipe Victor préparait le ROV pour sa dernière plongée, une bathysonde a été descendue côté tribord à 4300 mètres de profondeur, le long du mur du rift. Remontée à la vitesse maximum de 1 mètre par seconde, elle n'a pas permis de mettre en évidence une présence de panaches hydrothermaux, aucune anomalie de température et de néphélométrie n'ayant été détectée. Cette zone est donc bel et bien à classer comme inactive.

La neuvième et dernière plongée de Victor 6000 pour la campagne Serpentine a démarré en milieu d'après-midi. Elle va durer un peu plus de quarante heures, et sera consacrée à la microbathymétrie du site Krasnov, grâce au sondeur multifaisceaux du module de mesures en route de Victor 6000.

Comme réalisé sur les deux autres sites, un premier quadrillage de la zone va être effectué à 50 mètres au-dessus du fond, la même méthodologie étant répliquée à une hauteur de 20 mètres. Si tout fonctionne comme prévu, la caméra optique OTUS devrait alors conclure la plongée afin d'obtenir une mosaïque d'images à 8 mètres du plus gros amas de sulfures connu dans les océans.

Cette plongée effectuée, et une dernière drague, il ne restera plus alors qu'au Pourquoi pas ? de quitter la zone dans la nuit de mercredi à jeudi, et prendre la direction des Canaries.

 

Portfolio

Une petite méduse se promène parmi les sulfures de Krasnov Mosaïque de sulfures et de roches oxydées Une grande anémone du Pacifique dans l'Atlantique... Bizarre, non ?!

 

Photos : Copyright Ifremer / Serpentine 2007