Passage du tropique du cancer

English


Latitude : 23°50N
Longitude : 26°33W


Point météo :
Couvert, mer agitée
Température air : 20,4°
Température eau : 21,9°
Vent : 11 nœuds

Légende : Lumière tamisée pour l'escalier qui mène à la timonerie la nuit...

 

Après l'avoir passé il y a 5 semaines, il fallait bien le repasser dans l'autre sens. Comme un repère qui annonce la fin d'une épreuve, le tropique du cancer a été franchi ce matin, à 23°27'N.
Dans la bande intertropicale, où sont situés les sites hydrothermaux Ashadze (13°N), Logatchev (14°45N) et Krasnov (16°38N) de la campagne Serpentine, le soleil est au zénith une fois dans l'année. Sur le tropique du cancer, le soleil est à la verticale du sol au moment du solstice d'été, le 21 juin.
L'équateur, les deux cercles polaires et les tropiques du cancer et du capricorne forment les 5 parallèles principaux de la Terre.
Dans le langage maritime, d'autres parallèles ont aussi reçu un nom particulier, à cause des très forts vents soufflant dans ces régions et rendant la navigation dangereuse, comme les quarantièmes rugissants (entre le 40e et le 50e parallèle sud) et les cinquantièmes hurlants (entre le 50e et le 60e parallèle sud).

Le magnétomètre va bien mieux depuis hier… Ce poisson d'avril était un billet d'humour collectif, avec un photomontage très réussi de Patrick !
Le magnétomètre a permis, pendant la durée de la campagne Serpentine, de compléter les cartes d'anomalies magnétiques des fonds marins.
Pour en savoir plus sur les effets de l'hydrothermalisme sur l'aimantation de la croûte océanique, une avant-dernière fiche scientifique vient d'être mise en ligne.

La dernière fiche de la campagne Serpentine sera consacrée mercredi aux ressources minérales potentielles des grands fonds océaniques. Intérêt économique et implications géopolitiques…

 

Portfolio

Le Pourquoi pas ? a franchi le tropique du cancer, situé à 23°27N Il reviendra à Brest, son port d'attache, mi-avril Coucher de soleil marin depuis l'arrière du navire

 

Photos : Copyright Ifremer / Serpentine 2007 / Patrick Briand