Faire sa thèse à l’Ifremer

Chaque année, une cinquantaine de nouveaux doctorants sont encadrés ou co-encadrés par un scientifique de l’Ifremer. Préparer sa thèse à l’Ifremer, c’est faire le choix d’intégrer un institut de référence en sciences et technologies marines, qui s’inscrit dans une double perspective de développement durable et de science ouverte.

L’Ifremer mène des recherches, innove, produit des expertises pour protéger l’océan, exploiter ses ressources de manière responsable, et partager les connaissances afin de créer de nouvelles opportunités pour une croissance économique respectueuse du milieu marin.

Préparer sa thèse à l’Ifremer, c’est intégrer un institut qui :

  • conçoit et utilise des équipements de pointe ainsi que ses propres engins, pour explorer et observer l’océan, du littoral au grand large et des abysses à l’interface avec l’atmosphère ; 
  • opère la Flotte océanographique française au bénéfice de la communauté scientifique nationale ;
  • est présent sur 24 sites, sur toutes les façades maritimes de l’hexagone et des outremers.

L’un des leaders internationaux en sciences marines

Réaliser une thèse à l’Ifremer, c’est prendre part à un institut reconnu aux niveaux européen et international.  Cette reconnaissance se manifeste par de nombreux accords de coopération et partenariats avec des instituts au Japon, aux États-Unis, etc. L’Ifremer est actif dans les grandes initiatives et programmes européens et les infrastructures de recherche comme EMSO, réseau d’observatoires fond de mer, et le réseau mondial de flotteurs profileurs Argo.

En chiffres

50

nouvelles thèses en moyenne chaque année

145

doctorants encadrés ou co-encadrés par des scientifiques de l’Ifremer

L’inscription se fait par l’intermédiaire des Écoles doctorales

Les écoles doctorales sont les organes des Universités (ou autres établissements publics d’enseignement supérieur) qui sont habilités à délivrer le doctorat. L’école doctorale est chargée de l’inscription et de la ré-inscription du doctorant dans l’établissement. Elle est aussi chargée du suivi du travail du doctorant, en soutien au directeur ou la directrice de thèse. 

Comment postuler ?

Votre dossier de candidature devra comprendre :

  • un CV
  • une lettre de motivation
  • une lettre de référence
  • un relevé de notes (Licence + Master 1 et premier semestre Master 2)

L’ensemble des documents devra être déposé sur notre site carrière sous la forme de 2 documents .PDF. Chaque document pouvant aller jusqu’à 1.5 MB.

Si vous rencontrez un problème pour joindre vos documents, merci de déposer votre CV sur notre site carrière (Pour que nous puissions assurer le suivi, cette démarche est obligatoire pour la prise en compte de votre candidature) et d’envoyer votre dossier aux directeurs de thèse, dont l’adresse figure dans l’offre de thèse.

La date limite pour la remise des candidatures est affichée chaque année sur le site des thèses. Cette date limite est le plus souvent début mai, vérifiez la date sur l’annonce. 

Néanmoins, nous vous engageons fortement à faire part dès que possible de votre intention de postuler, en prenant contact avec les responsables du sujet, qui vous intéresse. Cela vous permettra d’avoir un échange avec vos futurs encadrants sur le contexte, les enjeux et les attendus de la thèse.
Les contrats des doctorants démarrent chaque année en octobre, sous réserve de la production par le doctorant des documents administratifs autorisant son recrutement par l’Ifremer (attestation de réussite au master 2 ou diplôme d’ingénieur + visa pour les doctorants étrangers hors U.E.).

Animation et vie collective des doctorants

Des séries d’animation sont proposées tout au long de l’année, pour créer un réseau dynamique et collaboratif entre les doctorants. Parmi les activités proposées, les doctorants peuvent par exemple s’inscrire à des sessions de présentations orales de leurs travaux de recherche. Ces présentations sont ouvertes à l’institut, pour donner de la visibilité à leurs travaux et agrandir leur réseau professionnel. 
 

L’Ifremer a également mis en place un programme de formation interne reconnu par les écoles doctorales. Il peut s’agir de formation pour améliorer sa veille bibliographique, ses présentations orales, sa prise en compte de l’éthique et de la déontologie dans ses recherches, animer un atelier en adoptant la posture de médiation scientifique, etc. Ces formations participatives et interactives, donnent des outils aux participants pour les aider à développer certaines compétences nécessaires à la réalisation de leurs travaux de thèse.