Vue sous-marine du ROV (remotely operated vehicle) Victor 6000.

Vue sous-marine du ROV (remotely operated vehicle) Victor 6000.

Victor 6000

L'infatigable explorateur de l'océan profond
L’engin-phare de l’intervention sous-marine, Victor 6000, est régulièrement modernisé. Il travaille pendant plusieurs jours en fond de mer et enchaîne des missions cartographiques - sondeurs et photos - consistant en des prélèvements de faune et d’analyse d'eau.

Caractéristiques

Première mission
1999
Équipe
9 personnes
Plongées
800
Campagnes réalisées
96
Durée d'une plongée
72 heures
Courants au fond
0,5 m/s maximum
Puissance électrique
20 kW
Rotation du droit
310°

Missions

Un nouveau Victor6000 encore plus fort

Ce robot se métamorphose. Un seul module (cartographie et prélèvements) au lieu de deux permettra un gain de temps précieux. Sa propulsion gagnera en puissance. Allégé, Victor 6000 embarquera 150 kg d'équipements en plus. Les données du fond seront disponibles en direct pour les scientifiques à terre !

Une mécanique bien huilée pilotée depuis le navire

Chaque bras de Victor 6000 peut porter 100 kg, pour manipuler des outils ou prélever des roches. Le bras articulé est dirigé, depuis le poste de commande à bord du navire, en orientant un modèle réduit du bras. Le poste aux 14 écrans réunit deux scientifiques, le pilote, qui utilise un joystick, et le coordinateur.

Un panorama sur les grands fonds

Pour mieux voir son environnement, Victor 6000 aura deux caméras vidéo en ultra haute résolution. Les vidéos réunies sur un seul grand écran, la vue sera panoramique. Des données de relief s'incrusteront sur l'image, via des reconstructions stéréoscopiques, afin de visualiser le monde sous-marin en 3D... et en temps réel.

Hydrate de méthane pris dans la pince du Victor 6000.

Valérie Chavagnac, Directrice de recherche CNRS à l'Observatoire Midi-Pyrénées de Toulouse. 2022.
Valérie Chavagnac
Géologue géochimiste | Responsable des recherches sur les fluides hydrothermaux chauds, Momarsat
CNRS, Laboratoire Géosciences Environnement Toulouse (GET)
Les capacités d'intervention au fond et de manipulation de Victor 6000, pour échantillonner la faune, les fluides et les roches, sont extraordinaires au niveau mondial. Ses capacités époustouflantes de restitution de l'océan profond, par écrans interposés, s'améliorent encore avec l'évolution technologique.