Flotte océanographique française

De la vedette côtière au navire hauturier taillé pour la haute mer ou à l’engin sous-marin capable de plonger à 6000 mètres de fond, la Flotte océanographique française, l’une des 5 plus importantes au monde, sillonne les océans du globe au service de la communauté scientifique et repousse les frontières de la connaissance dans cet univers marin moins connu que la Lune.
Equipage du Pourquoi pas ? de la flotte océanographique française

L'équipage du Pourquoi pas ? au retour de la campagne océanographique Momarsat.

Au service de la science
1800

Scientifiques à bord des navires de la Flotte par an

Toute l'année
100

à 120 campagnes scientifiques chaque année

Une famille
17

Navires de recherche sur les mers du monde

Embarquer pour la science
330

publication de rang A

La Flotte océanographique française c’est :

Voir tous les navires
  • Le Pourquoi pas ?

    Le navire amiral de la flotte
  • Le Marion Dufresne

    Le grand explorateur de l'océan Indien
  • L'Atalante

    De la Méditerranée jusqu'au Pacifique
  • Le Thalassa

    L'observateur des poissons
Quatre personnes équipés d'un casque rouge et d'un gilet de sauvetage.

Des membres d'équipage Genavir sur le pont du Pourquoi pas ? lors de la campagne MaRolis.

Les hommes et les femmes qui opèrent la Flotte océanographique française

Poste de commande du navire Thalassa en gros plan
La Flotte océanographique française en images
Navire océanographique Téthys II faisant route dans une mer agitée au large de la Corse. Campagne Suchi-med 2021.
Suivre une année de science sur les mers du monde
Au service de notre communauté scientifique nationale

Vos questions, nos réponses

Pas de recherche en mer possible sans bateaux dépêchés aux quatre coins des océans, sur les zones d’études. La Flotte océanographique française met à la disposition de la communauté scientifique nationale un ensemble de moyens navals (navires, engins, instruments de mesures et de prélèvements, systèmes sous-marins) pour acquérir de nouvelles connaissances sur l’océan, un milieu difficile d’accès par excellence. C’est un outil indispensable dont la performance conditionne l’avancée des sciences marines.

La Flotte océanographique française se compose de 17 navires (4 hauturiers, 6 semi-hauturiers et côtiers, 7 navires de station) et de 6 engins sous-marins. Une gamme qui lui permet d’être opérationnelle aussi bien dans les environnements côtiers qu’en haute mer ou dans les grands fonds grâce au déploiement d’équipements mobiles adaptés à la recherche dans de multiples environnements.

Les sujets de recherches explorent de vastes horizons : suivi des courants marins, cartographie et géologie des fonds, risques sismiques, évolution du climat, étude de la biodiversité marine et découverte de nouvelles espèces, observations de volcans sous-marins, surveillance des populations de poissons et des phénomènes de prolifération d’algues toxiques, analyse de la contamination chimique des océans…

Dans le sillage de la Flotte océanographique française, une grande variété de métiers sont à découvrir à terre comme en mer, au féminin comme au masculin. Chez l’armateur de la flotte, Genavir, vous pouvez par exemple exercer la profession de ramendeur, de chef de bordée, de maître d’hôtel, d’officier mécanicien ou de gestionnaire d’armement. Chez l’opérateur de la Flotte, Ifremer, vous pouvez rejoindre la direction de la Flotte océanographique pour travailler à la programmation des campagnes ou à la modernisation des navires et des équipements ou encore apporter vos compétences à l’unité spécialisée dans les systèmes sous-marins.

Pour vous informer et consulter les offres :

https://www.genavir.fr/

https://ifremer.jobs.net/