Capteurs & systèmes de mesure

L’observation de l’océan repose sur un grand ensemble de moyens d’acquisition de données. D’abord effectués à bord des navires océanographiques, les observations et prélèvements sont désormais également réalisés grâce à des satellites, des observatoires fixés sur les fonds marins, des bouées instrumentées... Plus récemment, la collecte d’ADN du milieu marin et le suivi d’animaux par balises viennent encore démultiplier les moyens possibles pour observer l’océan. L’Ifremer travaille à l’amélioration de ces systèmes, de leurs capteurs, de leur autonomie.

Comprendre

Des engins robotisés pour explorer les grands fonds
À plusieurs milliers de mètres sous la surface, dans le froid, l’obscurité et sous de très fortes pressions, se trouvent des écosystèmes exceptionnels et des ressources minérales d’intérêt. L’étude des abysses, milieux extrêmement difficiles d’accès pour les humains, nécessite l’utilisation de sous-marins habités, de robots téléopérés et de drones sous-marins. L’Ifremer conçoit, crée et utilise ces engins scientifiques rares. 

Données marquantes

Chiffres clés

+ de 8 200

campagnes océanographiques, dont les données sont archivées par l’Ifremer

4 000

flotteurs profileurs autonomes dans le réseau mondial Argo

À l'Ifremer sur le sujet

Unités de recherche & Délégations

Délégation OI

Délégation de l'Océan Indien
La Réunion

UMR BEEP

Unité Biologie et Ecologie des Ecosystèmes marins Profonds
Plouzané

Unité RDT

Unité Recherches et Développements Technologiques
Boulogne-sur-mer, Plouzané

TGIR ARGO

Coordination opérationnelle ARGO
Plouzané

Unité NSE

Unité Navires et Systèmes Embarqués
Plouzané

Unité SSM

Unité Systèmes Sous-Marins
La Seyne sur mer

Vos questions, nos réponses

Les océans ont une profondeur moyenne de 3 700 mètres. L'endroit le plus profond est la fosse des Mariannes, dans l’océan Pacifique, qui descend à - 11 000 mètres de profondeur !

Les océans couvrent plus de 70 % de la surface de la terre. Ils ont une grande influence sur notre vie : ils régulent le climat, absorbent du CO2, abritent une grande biodiversité, etc. Étudier les océans, c'est comprendre le fonctionnement de notre planète, connaître ses ressources naturelles, comprendre les conséquences des actions humaines. C’est aussi une opportunité pour trouver des molécules nouvelles dans les formes de vie inconnues sur les continents, ou pour caractériser les sources d’énergies marines.

Les scientifiques étudient l’océan par de nombreux moyens différents : par des prélèvements d’eau sur les côtes, des mesures et prélèvements effectués depuis des bateaux. Ils peuvent aussi lancer des robots, de surface ou sous-marins, équipés de caméras. Les scientifiques installent aussi des observatoires permanents, sur les fonds ou en surface, photographient, filment, mesurent la température, la salinité, les concentrations en diverses molécules… Enfin, la surface des océans peut être observée de manière plus globale, par les satellites.