Initium Maris - Civis

Un projet à la croisée des arts et des sciences
Niveau
du CM1 à la 6e
Durée
7 demi-journées (durée indicative)
Groupe d’élèves conseillé
25
Élèves écoutant une personne lors d'un atelier sur une plage.

Séance sur le terrain pour les élèves du projet Initium Maris Civis.

Objectifs pédagogiques
Découvrir la diversité et la complexité des paysages sous-marins
S’initier à la démarche scientifique et à la pratique artistique

Le projet Initium Maris-Civis invite les élèves du CM1 à la 6e à découvrir le milieu marin. Son originalité est de mener cette exploration sous deux angles à la fois : artistique et scientifique. L’objectif : enrichir les regards portés sur un même paysage et révéler sa double dimension écologique et esthétique. Le travail s’appuie sur l’approche et les images du photographe Nicolas Floc’h pour proposer un parcours éducatif autour de la biodiversité et des paysages sous-marins bretons face au changement global.

Découvrir les paysages sous-marins bretons

À la croisée des arts et des sciences. Initium Maris-Civis engage les élèves dans une enquête scientifique, sensible et créative sur les paysages sous-marins, en questionnant leurs représentations. Ces mondes invisibles à l’œil nu, peu accessibles et méconnus sont un stimulant inépuisable pour l’imaginaire. Ce projet est le volet pédagogique et citoyen d’Initium Maris, une expédition artistique menée par Nicolas Floc’h, en dialogue avec des équipes scientifiques et citoyennes.

« Initium Maris fait référence à la région du Finistère et à son étymologie latine, Finis Terrae, la fin de la terre. Ce projet ne nous place donc pas à la fin de la terre, mais au début de la mer : Initium Maris.Ce début est celui de l’exploration du littoral, dans sa partie immergée, d’une expédition ici et non ailleurs, pour voir, montrer et penser ce début de la mer. Penser les espoirs que porte l’océan et l’importance de ce qu’il représente pour demain. » Nicolas Floc’h

Sur le terrain et en classe. Les élèves réfléchissent à leurs propres perceptions des milieux sous-marins puis découvrent des paysages souvent invisibles à marée haute, par des photos et une sortie terrain. En classe, les élèves approfondissent leurs connaissances et parcourent ces paysages au travers d’autres regards : séances d’éducation à l’image, d’expérimentation scientifique (étude des écosystèmes, de la biodiversité visible ou invisible à l’œil nu, de l’impact des humains…) et de pratique plastique (photo, écriture, sculpture, lumière…) s’alternent et se répondent. Tout l’enjeu est de les amener à renouveler leurs représentations et de susciter l’envie de préserver les fonds marins. 

Un kit éducatif gratuit et accessible en ligne. Ce kit, sous licence Creative Commons, contient une exposition prête à imprimer de 18 photographies de l’artiste Nicolas Floc’h, le déroulé des séances et des outils pédagogiques, tels que des fiches pratiques, une vue illustrée de paysages sous-marins montrant les différentes typologies d’habitats, et un récit à lire, construit comme un roman d’aventure avec des épreuves à relever.

Pour les écoles de tous les territoires. Le kit éducatif est conçu pour toutes les classes, y compris les plus éloignées du littoral. Elles pourront facilement s’emparer de ces ressources pour mener à leur tour, de façon autonome, un projet de sensibilisation aux paysages sous-marins avec leurs élèves.

Ce kit pédagogique a été conçu par l'Ifremer, en partenariat avec Nicolas Floc’h, artconnexion, l'association Cap vers la nature, Passerelle Centre d'art contemporain, et avec le soutien du Fonds européen de développement régional (Feder), de la Région Bretagne et du Ministère de la Culture, Drac Bretagne.

En bref

  • 1 jeu de 18 photographies issues du projet Initium Maris de Nicolas Floc’h
  • 1 kit dématérialisé 
  • 1 récit illustré pour se lancer dans l’aventure
  • Des missions scientifiques et artistiques à relever
  • 1 sortie sur le terrain (sur l’estran ou à proximité d’un cours d’eau)
  • 1 exposition restitution des travaux réalisés par les élèves
En partenariat avec

Enseignante assise à son bureau dans une salle de classe.
Cécile Mareaux
Institutrice à l'école de Guerledan, Bretagne
Un projet interdisciplinaire fédérateur qui sensibilise concrètement au fragile équilibre des écosystèmes.
Contact
Jade Burdallet
Responsable de la cellule Médiation scientifique et culturelle
mediation@ifremer.fr